Film of life / Tony Allen

Allen, Tony (1940-....)
Titre
Film of life / Tony Allen
Auteur-Interprète
Description
1 CD + 1 livret
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
Il ne faut pas s'arrêter au single Go back, ballade pop vaporeuse, un rien désabusée mais guère consistante, malgré la présence du vieux complice Damon Albarn. Ni même à Moving on, resucée afrobeat qui ouvre paresseusement l'album. Ou alors seulement pour goûter l'ironie décalée des mots égrenés (« afrobeat expresso », « Lagos no shaking »...) d'une voix traînante par Tony Allen : le prodigieux batteur nigérian introduit ainsi, avec la distance que lui permettent ses 70 ans passés, ce disque rétrospectif. Néanmoins, il y synthétise moins ses années consacrées à révolutionner le swing africain avec Fela que les décennies suivantes, passées à roder ses frappes funky dans les cercles du dub, du jazz bop et de l'électro. Dès le deuxième titre (Boat Journey), en quelques touches tribales et notes « chinoisantes », on entre ainsi dans le vif du sujet : une pop lascive et minimale, alliant humeurs très soul, esthétique psyché vintage et son ultra pointu. D'un côté, les rythmes inventifs composés par Allen, toujours hantés par l'esprit hypnotique de l'afrobeat. De l'autre, la production du trio français The Jazzbastards, qui a le don de décocher la vibe ou le riff de synthé fatal (comme sur le sulfureux Ewa). Avec une mention spéciale au chant chamanique du Nigérian Kuku, le featuring le plus excitant du disque.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions