Moses und Aron = Moïse et Aaron : opéra en deux actes / Arnold Schöenberg, comp. ; Thomas Johannes Mayer, BAR ; John Graham-Hall, T ; Julie Davies, S ; Philippe Jordan, dir. ; Orchestre et Choeur de l'Opéra national de Paris, ens. instru. et voc. ; Maîtrise des Hauts-de-Seine / Choeur d'enfants de l'Opréa nationale de Paris, ens. voc. ; François-René Martin, réal.

Schönberg, Arnold (1874-1951)
Titre
Moses und Aron = Moïse et Aaron : opéra en deux actes / Arnold Schöenberg, comp. ; Thomas Johannes Mayer, BAR ; John Graham-Hall, T ; Julie Davies, S ; Philippe Jordan, dir. ; Orchestre et Choeur de l'Opéra national de Paris, ens. instru. et voc. ; Maîtrise des Hauts-de-Seine / Choeur d'enfants de l'Opréa nationale de Paris, ens. voc. ; François-René Martin, réal.
Réalisation
Prod. :BelAir, 2017.
Description
1 DVD (1h53) NTSC : 16/9, Couleur, PCM 2.0, Dolby Digital 5.1
Notes
Prêt
 
Film en version allemand. Sous-titres en anglais, français, espagnol, coréen, japonais.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
Oeuvre profonde, puissante et pourtant laissée inachevée, l'opéra Moïse et Aaron se conclut sur un aveu d'impuissance : "O verbe, verbe qui me manques !", s'exclame Moïse, et, peut-être à travers lui, Schönberg qui ne saura jamais mettre en musique la fin de son opéra. Dans l'errance du peuple d'Israël, communauté apatride en manque de repères ; dans le conflit de Moïse, qui a fait l'expérience de la Loi divine, et d'Aaron, qui essaye sans succès de la communiquer ; dans la remise en question, grâce au dodécaphonisme, de la pertinence du langage musical traditionnel, ce sont en fait les rapports entre le verbe et l'ineffable, entre le sentiment intime et la parole que Moïse et Aaron interroge. L'opéra révèle ainsi, dans la mise en scène spectaculaire de l'italien Romeo Castellucci, la fracture tragique entre le fini et l'infini, l'immensité et le circonscrit, le désert et l'identité, la pensée et le langage. Les forces orchestrales et chorales de l'Opéra national de Paris, qui, grâce au travail de son directeur musical Philippe Jordan, ont percé les secrets de l'audacieuse partition de Schönberg, révèlent avec grâce et pertinence toute l'émotion contenue dans cette oeuvre inquiète, bouleversante, et inoubliable.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions