Os afro-sambas (1966) / A vontade (1963) / Baden Powell & Vinicius de Moraes

Powell, Baden (1937-2000)
Titre
Os afro-sambas (1966) / A vontade (1963) / Baden Powell & Vinicius de Moraes
Description
1 CD
Notes
Enr. 1963 & 1966
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
"Os Afro-Sambas" est le fruit d’une rencontre. C’est d’abord la rencontre entre deux hommes, Vinícius de Moraes, qui chante et signe les paroles et le guitariste Baden Powell qui compose la musique. Bien accompagnés, les arrangements sont signés Guerra Peixe, compositeur renommé et homme curieux qui a étudié les styles''régionaux'' du Nordeste. Ils ont invités le groupe vocal Quarteto em Cy et quelques musiciens de premier plan en particulier le flûtiste Copinha qui a joué avec tous les grands. L’histoire de "Os Afro-Sambas" de Baden et Vinícius est entrée dans la légende de la musique brésilienne. Au début des années soixante, les deux hommes avaient été mutuellement fascinés par les musiques de ''candomblé'' (religion afro-brésilienne pratiquée au Brésil). Forts de ces découvertes et fascination communes, en 1963 les deux hommes s’enfermèrent dans l’appartement de Vinícius pour composer. Pour eux, les choses étaient claires, si leur inspiration était aussi spirituelle et qu’elles évoquent les ''orixás'' (divinités originaires d'Afrique), Exu, Ossanha ou Xangô, leurs chansons n’étaient en rien religieuses. L’album sortira trois ans plus tard. Enregistré de façon ''rustique '', selon Guerra Peixe, responsable de sa production, l’idée était de conserver la spontanéité et donner l’impression que l’enregistrement avait été réalisé au cœur même d’un ''terreiro'' (terme généralement utilisé pour désigner les lieux de culte du candomblé). Culte !
En 1962, Baden Powell noue avec le diplomate et poète brésilien Vinicius de Moraes un partenariat d'écriture dont "A Vontade" (1963) est le premier résultat. Cet album est aussi le premier de Baden Powell pour le label indépendant Elenco Records, fondé à Rio de Janeiro par Aloysio de Oliveira. Selon Soul Jazz Records, qui réédite le catalogue Elenco via son département Universal Sound, ce disque marque le lancement d'un nouveau style appelé "Afro-Bossa" qui sans dépareiller la "Bossa Nova", injecte une dimension distinctive mêlant jazz et culture afro-brésilienne. Principalement instrumental, le disque comporte 10 titres mettant évidemment la guitare acoustique de Baden Powell en avant. L'accompagnement est généralement discret : batterie presque tout le temps, percussions et flûte ça et là.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions