Lux Aeterna + Bonus / William Sheller

Sheller, William
Titre
Lux Aeterna + Bonus / William Sheller
Auteur-Interprète
Éditeur
Description
1 CD
Notes
Enr. 1972
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
En 1969, William Sheller compose une messe de mariage psychédélique intitulée « Lux æterna » (en latin, « lumière éternelle ») en cadeau de noces à un couple d'amis. Cette pièce symphonique de 34 minutes pour chœur, orchestre et groupe de rock est un savant mélange d'opéra, de psyché rock et de sons électroniques. Cette liturgie électro-pop est enregistrée avec une quarantaine de musiciens (classique et rock) mais ne sera éditée que trois ans plus tard, en 1972, sans connaître le succès. Sans doute considéré trop déconcertant (et surtout trop en avance) pour l’époque, « Lux æterna » ne trouvera grâce qu’auprès de 2000 acquéreurs seulement. Culte ! Œuvre grandiose, ''Lux aeterna'' fait cohabiter l’orchestre de Paris, le Chœur de l’ORTF et une formation pop, la musique sacrée et profane, des orchestrations classiques, des soli de guitares et des arrangements psychédéliques. La production et les arrangements de William Sheller le font intégrer une famille composée aussi bien de Jean-Claude Vannier (la production sur la batterie et la basse rappelle beaucoup ''Histoire de Melody Nelson'' de Serge Gainsbourg, pourtant postérieure), Michel Colombier (pour la greffe d’arrangements psychédéliques sur une œuvre de musique savante comme sur ''Messe pour le temps présent'' de Pierre Henry) ou David Axelrod (à travers sa production de ''Mass in F Minor'' des Electric Prunes). Comme pour eux, son œuvre sera oubliée avant d’être réhabilitée des décennies plus tard.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions