The complete Columbia album collection : Dark magus / Miles Davis

Davis, Miles , (trp) (1926-1991)
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
Au cours des années 1974 et 1975, Miles enregistra en public la matière nécessaire à la publication de trois chefs-d'œuvre : "Dark Magus", "Agharta" et "Pangaea", sommets de sa période dite électrique. Le groupe d'alors intègre deux guitaristes, l'un rythmique, l'autre soliste, à savoir Reggie Lucas et Pete Cosey, Dave Liebman au saxophone soprano, Michael Henderson à la basse électrique (découvert chez Stevie Wonder), Al Foster à la batterie et Mtume aux percussions. Pour "Dark Magus", Miles ajoute à cette formation qui tourne depuis un an deux éléments perturbateurs qui agissent plus sur le son d'ensemble qu'en solo, le guitariste français Dominique Gaumont et Azar Lawrence, saxophoniste coltranien repéré aux côtés de McCoy Tyner. Quatre longues improvisations distillent un rythme tendu à l'extrême, implacable, tandis que le son global, acide, annonce les échappées belles du jazz rock fasciné par Jimi Hendrix, notamment les deux premiers opus du "Lifetime" de Tony Williams avec John McLaughlin. Exit donc la dimension harmonique traditionnelle, Miles, impérial, barre ailleurs. Un cap vient même d'être franchi qui place le trompettiste sur orbite. Après ce disque, les suiveurs auront bien du mal, même si quelques-uns de ses ex-confrères, dont Herbie Hancock avec les Headhunters, ont par la suite enregistré quelques merveilles.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions