Marguerite et Armand : ballet en trois actes/ / chorégr. de Frederick Ashton ; réal. deFrançoise Ha Van Kern ; mus. de Franz Liszt

Ashton, Frederick (1904-1988) (chorégr.)
Titre
Marguerite et Armand : ballet en trois actes/ / chorégr. de Frederick Ashton ; réal. deFrançoise Ha Van Kern ; mus. de Franz Liszt
Réalisation
Prod. : Les Poissons volants, 2003 (cop)
Description
1 DVD vidéo (52mn) : 16/9, coul., son .(Dolby digital 2.0 stéréo)
Sujets
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Résumé
Ballet est basé sur le roman d'Alexandre Dumas "La Dame aux camélias".
En 1961 Frédéric Ashton, le plus important chorégraphe britannique du XX ème siècle, sortant d’une représentation de « La Dame aux camélias » d’Alexandre Dumas jouée par Vivian Leigh, eut l’idée de transposer la pièce en un ballet pour sa muse, Margot Fonteyn qui choisit pour partenaire Rudolf Noureev. Après 27 ans d’absence des scènes londoniennes, Frederick Ashton s’opposant à toute reprise du ballet avec d’autres danseurs que les créateurs, Sylvie Guillem accepte de reprendre le rôle de Marguerite et demande à Nicolas Le Riche d’être son partenaire.C’est ainsi qu’en mars 2000 Sylvie Guillem –une des danseuses préférées de Noureev qui la nomma étoile à 19 ans- repris ce ballet avec Nicolas Le Riche, à la demande d’Antony Dowell, directeur du Royal Ballet. Contrairement à ce qu’on pouvait craindre, l’ombre de Fonteyn et de Noureev ne vint aucunement ternir leur interprétation. Sylvie Guillem s’y révéla éblouissante, totalement différente de Margot Fonteyn, et Nicolas Le Riche excellent, lui aussi très éloigné de l’image de Noureev. Tous deux dansèrent « Marguerite et Armand » le 20 janvier 2003 lors du prestigieux gala organisé au Palais Garnier à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition de Rudolf Noureev.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires
Recherche catalogue
Ma Carte
Veuillez réessayer

Suggestions